Regards de l’Espérantine sur les temps actuels, ou le mythe de Prométhée revisité

On a l’habitude de faire remonter les origines de la substitution de l’ordre divin par l’ordre humain à la Grèce antique. Et c’est en effet la Grèce qui a fourni à tout l’Occident son héros culturel Prométhée, qui, au nom des hommes souffrants, vole le feu du Ciel pour en faire don à l’humanité et bâtir, autour du foyer domestique, la civilisation.

 

Le mythe de Prométhée sera quelque peu «interprété» ici  comme une quête universelle de progrès et d’espérance, mais aussi comme une allégorie de la complexité du monde qui nous habite,  ou “l’état de paix n’est pas un état de nature, lequel est au contraire un état de guerre, c’est pourquoi il faut que l’état de paix soit institué ”(E. Kant)

 

Ce site veut être une sensibilisation aux problèmes et thèmes majeurs de notre époque, tant il est vrai que  l’Homme en l’état de nature n’est malheureusement pas le « bon sauvage » de Jean-Jacques Rousseau.

Vous trouverez donc ici des informations objectives et optimistes, dans l’esprit d’universalité et d’humanisme qui anime toute l’Equipe de l’Espérantine de Provence.

 

A savoir :

- la paix (confère les voyages de la colombe)

- la faim,

- l’alphabétisation,

- la transition écologique,

- le réchauffement climatique,

- la recherche collaborative,

- l’économie circulaire,